NOTES DE LECTURE – LE MYTHE DE LA VIOLENCE RELIGIEUSE – Par Denis Sureau

41ROMx7UvJL._SX305_BO1,204,203,200_Une série d’articles permettant de mieux connaître l’œuvre de Cavanaugh – Par Denis Sureau

Le Mythe de la violence religieuse

Publié le 30 septembre 2009

C’est une idée convenue: la religion a une fâcheuse tendance à promouvoir la violence. Scrutant avec rigueur les arguments avancés (la religion divise, elle est absolutiste et irrationnelle), le théologien catholique américain William Cavanaugh démontre qu’il est impossible de séparer la violence « religieuse » de la violence « séculière ». Plus encore, l’utilisation de la catégorie de « religion » supposée transcender les siècles et les cultures est historiquement datée. Elle a été inventée pour marginaliser l’Église et imposer la domination du pouvoir séculier d’abord en Occident puis, à la faveur de la colonisation, dans le monde entier. Les Guerres de Religion, qui font l’objet d’une analyse historique passionnante, sont un autre ingrédient du mythe. Dans cet essai magistral (dont la version anglaise sort simultanément chez Oxford University Press), William Cavanaugh s’affirme comme un analyste majeur, d’une grande rigueur intellectuelle. Un livre fondamental à lire et faire lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s